La Grande Avalanche 2017-03-28T11:10:11+00:00

La Grande Avalanche

Dans les Alpes du Nord, un jeune montagnard confronté au choix le plus important de sa vie… Aux pires heures de 1917, Adelin Jorrioz, brisé par la guerre, revient dans son village. En convalescence pour quelques semaines, il reprend goût à l’existence grâce à l’amour qu’il porte aux siens et à sa passion de la montagne. Une passion inconditionnelle qu’il partage avec son père. Adelin reste pourtant torturé à l’idée de devoir retourner au front. Jusqu’au jour où, alors qu’il est parti seul en montagne, une immense coulée de roche le met face à son destin : doit-il rentrer au village et rejoindre les combats, ou laisser croire à sa disparition ? Un roman bouleversant qui nous emmène sur les sommets des Alpes du Nord pour une aventure humaine faite de courage et de passion. Avec, en filigrane, l’immense amour d’un père pour son fils.

303 pages

Parution : 7 Octobre 2005

Collection Terres de France

Les Presses de la cité

Acheter « La Grande Avalanche »

Tous mes ouvrages sont en vente chez votre libraire dès leur parution. Si vous ne les trouvez pas, les grands sites de vente sur internet vous les proposent aussi.
Enfin, pour ceux qui souhaitent un roman dédicacé, même parmi les premiers parus, écrivez-moi, je vous le ferai parvenir par le libraire de mon village.

Mots de lecteurs

« J’ai lu avec un grand plaisir « La grande avalanche » et je tiens à vous dire que j’apprécie beaucoup cette lecture. J’aime la montagne et vous savez nous faire partager la passion des vrais montagnards, les VRAIS. Merci . »

M. T.

« Merci pour cette belle écriture et ce récit passionnant.  »

G.R.

« D’abord, merci pour ce livre que j’ai lu avec beaucoup de plaisir. Un lecteur qui écrit à un écrivain n’est pas une démarche commune, en tout cas pour moi, elle ne l’est pas du tout, c’est la première fois. Tout de go je vous confie le pourquoi de la chose: je suis un amoureux de la montagne et je consacre toujours une bonne partie de mes vacances à me plonger dans ses paysages, principalement dans les Ecrins . Cela dit, vous n’ëtes pas le premier écrivain dont je partage, en tant que lecteur, les mêmes goûts dans ce domaine……alors…..Une émotion m’étreint toujours quand dans un village perdu des Alpes, j’aperçois l’habituel monument aux morts . Malgré mon  » dégoût » pour ce que je vais y lire, c’est plus fort que moi, je parcours les noms, et certains combien de fois répétés, de la guerre 14-18 . Votre livre a réveillé cette émotion, décrite sans outrance, mais avec une belle éfficacité. Quelle monstrueuse société allait chercher dans ces coins perdus sa pâture pour le glorieux abattoir ? Votre héros se défend, il a cette révolte des petits face à l’implacable machine de l’Etat. C’est une révolte solitaire, presque celle de l’ enfant traqué, mais qui par la certitude d’être la révolte du juste contre l’injuste, va  » gagner », pour une fois …..avec pour armes sa vérité et , quelle jubilation , sa connaissance de montagnard. J’aurais voulu parler de tant de sentiments, d’idées, qu’évoque votre livre, mais je tenais de suite à vous remercier.  »

C.P.

Lu, vu, entendu

« Un récit tout en sentiments suggérés, qui emmène le lecteur au cœur des Alpes. »

24 heures (Suisse)

« Assurément, Patrick Breuzé, est aussi passionnant dans la vie que dans ses romans. »

L’Hebdo des Savoies

« Dès les premières pages, le lecteur sait qu’il ne lâchera plus ce livre  »

Atlantica

« Après « Le Silence des Glaces » ce roman confirme l’humanité et le goût de l’auteur pour magnifier les vies simples. »

 

Accor Magazine

« Un excellent bouquin que je vous invite à lire, le style est d’une richesse passionnante, la narration fluide et vivante. Un livre remarquable . »

Radio Mt-Blanc

« Tout au long de ce livre, le lecteur ne peut s’empêcher de se demander : et moi qu’aurai-je fais en pareilles circonstances. »

Journal Bilto

« Un très beau roman qui évoque, entre les lignes, l’immense amour d’un père pour son fils. »

Presse Océan

« Le deuxième roman de Patrick Breuzé est avant tout un livre d’amour : amour de la vie, amour de la nature, amour entre un homme et une femme, amour enfin entre un père et son fils. »

Visite Actuelle

« Rarement roman n’aura été plus sobre et plus prenant que « La Grande Avalanche. »

L’Eclaireur

« C’est le thème de la disparition en montagne qui est remarquablement repris par Patrick Breuzé dans son roman « La Grande Avalanche. »

L’Est Républicain

« La passion pour la montagne, la tendresse immense d’un père pour son fils : sur ces deux thèmes, Patrick Breuzé a écrit un beau roman dans la tradition classique de Frison Roche qu’il égale dans ses évocations lyriques et son sens du drame. »

Télé Z

« Avec Patrick Breuzé, les Alpes ont trouvé un nouveau chantre, à la voix puissante et bien assurée. »

Le Dauphiné Dimanche