La jeune fille qui déplaçait les montagnes

Un jour des années 60 arrive au village de Samoëns un inconnu qui entre dans un café pour demander son chemin. Le patron rechigne à le servir. La raison ? Il a cru reconnaître chez lui l’accent allemand. Et « aux Boches », il voue une haine tenace depuis que son père a disparu durant la première guerre mondiale. Disparu, mais pas forcément mort.

L’Allemand en question n’est pas n’importe qui. Il est clerc de notaire, il vient de Forêt noire pour voir la fille du bistrotier et il sait des choses sur le grand père disparu. Alors le cafetier se prend à espérer…

Une quête pour tenter d’oublier le passé et vivre plus fort ce qui reste encore à partager. Edité aux Presses de la Cité. Collection Terres de France 348 pages. Paru le 13 juin 2019.

Parution : 13 juin 2019

Collection Terres de France

Les Presses de la Cité

Acheter « La jeune fille qui déplaçait les montagnes  »

Tous mes ouvrages sont en vente chez votre libraire dès leur parution. Si vous ne les trouvez pas, les grands sites de vente sur internet vous les proposent aussi.
Enfin, pour ceux qui souhaitent un roman dédicacé, même parmi les premiers parus, écrivez-moi, je vous le ferai parvenir par le libraire de mon village.

Mots de lecteurs

Quelle belle histoire, quels beaux personnages ! Taillés, une fois encore, dans la pierre de montagne, aussi silencieuse et rustique qu’elle est tendre, avec cette sagesse montagnarde qui transforme la douleur, en connaissance du sens, du temps sans rancoeur, en simplicité. Quelle sensibilité !

D. Chatrian

Enfin je l’ai…Merci pour ce nouvel ouvrage. Je sais d’avance que je vais passer un merveilleux moment tant vos écrits sont criants de vérité.

M. Megoz

Je l’ai dévoré ! Un peu de fraîcheur, ça fait le plus grand bien.

M. Jeandet

Quelle belle écriture de poète !

N. Curnelle

Merci Patrick pour ce beau Roman que j’ai lu sur mon lit d’hôpital. Il m’a fait voyager vers notre belle vallée pendant ces quelques heures de lecture !

Y. Brunot

Comment vous dire mon émerveillement au fur et à mesure de la lecture de votre ouvrage. Merci Patrick pour ce livre magnifique qui ouvre la porte à l’espérance.

M. Gouthierre

Lu, vu, entendu