Mon fils va venir me chercher 2017-09-14T14:56:50+00:00

Mon fils va venir me chercher

En Savoie, dans les années cinquante. Camille Lamerlin, une jeune Parisienne, vient s’installer dans un village de Haute Savoie. D’elle, on ne sait rien si ce n’est qu’elle n’a pas d’attache ici, qu’elle est lectrice dans les hôpitaux et qu’elle est arrivée seule. Elle vient d’acheter une maison que le propriétaire a abandonnée précipitamment, sans rien emporter. Quand elle apprend que l’ancien occupant était guide de haute montagne, elle n’est pas surprise. Elle tente alors de savoir auprès des anciens guides de la vallée quelle était la vie de l’homme dont elle a acheté la maison. Le contact est rugueux, les mots difficilement lâchés, les non-dits de plus en plus lourds. Et peu à peu elle découvre une réalité bouleversante. Commence alors entre le vieux guide et la jeune femme, une relation toute en nuances, fragile d’abord, puis de plus en plus complice. Amitié, amour, amitié amoureuse ? On ne le saura qu’à la fin.

290 pages

Parution : 1er juin 2016

Collection France de toujours et d’aujourd’hui

Calmann Levy

Acheter « Mon fils va venir me chercher »

Tous mes ouvrages sont en vente chez votre libraire dès leur parution. Si vous ne les trouvez pas, les grands sites de vente sur internet vous les proposent aussi.
Enfin, pour ceux qui souhaitent un roman dédicacé, même parmi les premiers parus, écrivez-moi, je vous le ferai parvenir par le libraire de mon village.

Mots de lecteurs

« Après votre dédicace à Samoëns, nous avons lu votre dernier livre « Mon fils viendra me Chercher ». Nous nous sommes tellement plongés dans ce roman que nous sommes allés au cimetière ….avant de revenir à la réalité… C était un roman!
Merci de nous avoir transportés. »

Mireille et Eric

Ce roman a une dimension psychologique jamais atteinte dans vos autres ouvrages. C’est ce qui rend vos personnages si attachants, c’est ce qui fait aussi que l’on a tant de mal à s’en détacher et qu’on les porte longtemps en nous une fois le livre refermé. Félicitations. Continuez sur cette voie qui est la vôtre. A mon sens, votre écriture est unique, personne n’écrit comme vous.

Hervé L. Psychiatre

A vous lire, on croirait que vous avez vécu cette histoire. J’ai pourtant vérifié lors d’une dédicace vous n’avez ni l’âge ni la condition physique pour vous retrouver dans une maison de vieux. Pourtant, on dirait vraiment que vous avez vécu cela. Bravo puisque ce n’est que de l’imagination.

Bernadette S. Pithiviers

Je suis une grand mère de 90 ans. Je lis et relis vos livres très souvent. J’y note mes impressions, je souligne les passages qui me plaisent le plus. Merci pour toutes ces pages si jolies, merci pour tous ces mots qui s’y trouvent, merci pour tout ce que vos livres m’apportent.

Michèle G. Basse Goulaine

« C’est merveilleux comme vous écrivez. Sitôt les premières lignes, on se sent avec les personnages et au milieu d’un décor que vous êtes seul à faire vivre de cette manière. Merci à vous. »

Mme Yvette E. Longjumeau

« A travers vos œuvres, je me retrouve chez moi, avec vos livres j’oublie que j’ai 96 ans et avec vous j’oublie aussi ma solitude. Merci pour vos beaux romans. Comme vous aimez la montagne, c’est merveilleux. »

Mme Monique M. Basse Goulaine

« Je suis atteint d’une maladie que l’on dit grave car on a peur de dire qu’elle est mortelle. Chaque jour j’attends et j’espère la sortie d’un nouveau roman sous votre plume. Car alors je vais revivre mes jeunes années en attendant la fin. »

M. Robert S. Sainte-Luce-sur-Loire

« A la librairie de Thônes, j’ai acheté « L’étoile immobile », depuis j’ai lu tous vos livres et depuis peu « Mon fils va venir me chercher ». Je n’ai jamais lu un aussi bon livre! Félicitations. »

Madame Monteuuis

« Votre roman est magnifique de finesse et de densité des sentiments. A la fin, je n’ai pas pu retenir mes larmes en pensant au bonheur retrouvé des deux personnages principaux. »

Mme Brigitte L. Carrière-sous-Poissy

« Merci de nous faire partager votre amour de l’écriture sur la vallée du Haut Giffre au temps passé. Enfin un écrivain montagnard de la lignée littéraire de Bernard Clavel. »

Martine et Patrice Dufour dans le Jura

« Votre dernier roman est le meilleur. On vit, on pleure, on rit, on souffre avec vos personnage qui deviennent en quelques pages nos proches, nos intimes. C’est de la grande littérature monsieur Breuzé. Il faut le dire haut et fort : de la grande littérature. »

Mme Josiane A. Sainte-Geneviève-des-Bois

« Je ne comprends pas que vous ne soyez pas encore traduit dans une dizaine de langues. Votre dernier roman est un véritable antidote au malheur ambiant et au pessimisme. Continuez encore et encore à nous enchanter. »

Roland B. Hérouville

« C’est un roman comme vous n’en avez jamais écrit. Oui, il y a la montagne, vos personnages uniques par leur sensibilité et leur histoire mais dans celui-ci, il y a quelque chose de plus vrai, de plus profond. Vous touchez ici au cœur de l’humain. »

Alain de R. Houdan

« Quelle écriture, quelle poésie et toujours des personnages profondément attachants. Le Capitaine ne sera certainement pas le plus aimé de tous vos personnages, mais moi c’est celui qui m’a tiré les larmes des yeux dans son paletot de faux dur. »

Régis S. Senlis

« Ce roman couronne votre œuvre si je puis dire. Mais en même temps je me dis pourvu que Patrick Breuzé continue encore à écrire longtemps, longtemps, longtemps. »

Annie Le H. Saint Gildas de Ruys.

« Monsieur Breuzé vous m’avez fait passer une nuit blanche avec votre dernier roman, et ce n’était pas la première fois. Surtout continuez encore à écrire de si belles histoires. »

Aurore. Mieussy

« Ce que j’ai apprécié dans votre roman, c’est que chaque personnage porte des fêlures en lui et qu’il trouve une voie pour se reconstruire comme une sorte de résilience. »

Annabelle T. Boulogne

« Vous n’êtes jamais allé aussi loin dans vos romans, cela se sent dans la dimension spirituelle qui émane de cette histoire. »

Claire R. Paris XVème

Lu, vu, entendu

« Une magnifique histoire d’amour et de montagne qu’il faut savourer. »

Michel Nivoix, Entreprise Magazine

« Un roman tout en finesse qui parle d’amitié, de dépassement de soi, d’humanité.»

Le Pèlerin

« Une rencontre bouleversante en Haute-Savoie. Plein de souffle.».

Maxi

« Mon fils va venir me chercher » est une ode magnifique à l’amour et à la solidarité des hommes.».

Le Courrier Français

« Un dénouement inattendu et magnifique.».

L’Est Eclair

« En Savoie dans les années 50. L’histoire d’une jeune parisienne qui s’installe dans un village de montagne. Ce qu’elle apprend auprès des guides va la bouleverser. Magnifique ».

Ouest France

« Patrick Breuzé fait preuve d’une belle agilité de plume et d’une évidence aisance pour construire ses histoires ».

La vie Nouvelle / L’hebdo savoyard

« Une écriture poétique et aussi chaleureuse que l’héroïne qu’elle fait vivre dans ce très beau roman pétri d’humanité ».

L'Ardennais

« Avec ce qu’il faut d’intrigues, de suspense, de drames et d’amour… le huitième roman de Patrick Breuzé emporte définitivement l’adhésion de son fidèle lectorat. »

Le Dauphiné Libéré

« Qu’il décrive la montagne ou sonde les coeurs de ses personnages, Patrick Breuzé sait trouver le mot juste et la formule élégante. Une très belle histoire de résilience et d’espoir. »

Le Courrier de l'Ouest

Patrick Jagou // Sentiers d’Auteurs #99